Quelques traditions

Fortifications et Mémoire vous présente sur cette page quelques traditions de l’armée de Terre.

La plaquette officielle du défilé du 14 juillet 2017.

Les traditions de l’armée de Terre.

Florilège des traditions militaires.

L’infanterie.

Les troupes de marine.

Les transmissions.

La céleustique ou des « Bruits de Guerre » aux « Sonneries d’Ordonnance »…

Dès qu’une troupe s’est constituée pour s’opposer à une autre, le « Chef » a eu besoin de communiquer pour être renseigné et donner des ordres. Plus le volume des troupes a augmenté, plus il a fallu de moyens pour augmenter la portée des signaux, visibles ou sonores. Dans le même temps, la portée des armes s’accroissait et un même volume de troupes pouvait occuper un espace de plus en plus grand, d’où une nouvelle nécessité de trouver des moyens de communication plus performants en portée et en capacité de transfert d’informations.

Le volume des troupes et l’espace qu’elles occupaient a nécessité de les organiser en unités commandables par un seul homme : il y eut donc des « phalanges » et autres « manipules », « centuries » et « légions » et aujourd’hui des « groupes », « sections », « compagnies », « bataillons », « régiments », « division », « corps d’armée », « armée » et « groupes d’armées »… Autant de niveaux hiérarchiques qui ont créé le besoin d’une organisation appropriée pour mettre en oeuvre les moyens nécessaires à l’échange d’informations et à la coordination des manoeuvres.

Au début était le tambour, puis vint le clairon et le grand règne de la céleustique. Au début étaient la lunette et les signaux à bras (avec ou sans fanions), puis vint le télégraphe. La découverte de l’électricité puis de la radioélectricité vont faire petit à petit se mixer optique et céleustique pour donner, avec l’Informatique, des moyens audiovisuels très performants et à la portée quasi illimitée.

« La céleustique étudie les signaux sonores utilisés dans les armées pour transmettre les ordres. »

Cette définition figure dans le « Dictionnaire de l’armée de terre et recherches historiques sur l’art et les usages militaires des anciens et modernes » (général Bardin, Paris, Perrotin, 1851, tome 8, page 707). Le mot est aussi défini dans le dictionnaire Littré : « Art de transmettre les commandements au moyen d’instruments de musique.« ; ainsi que Céleuste, terme de la marine ancienne: « Celui qui donnait les ordres aux matelots et aux rameurs.« .

Pour en savoir plus, visitez le site de référence sur l’étude de la transmission des ordres par signaux sonores.

La Sonnerie aux morts.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *