Le glossaire

Le glossaire technique de Fortification et Mémoire, dans lequel sont expliqués certains termes contenus dans les articles.

Vous pouvez, en complément de celui-ci, consulter le glossaire illustré « typé » Vauban du site du centre de ressources pour la gestion du patrimoine fortifié : ici.

a | b | c | d | e | f | g | h | i | l | m | n | o | p | r | s | t | É
Reset list
Ligne de défense - 

Dans la fortification bastionnée, il s'agit de la distance entre le flanc d'un bastion et le saillant du bastion qu'il défend, donnée par la portée maximum de l'arme portative (ou du canon).

Lunette - 

Ouvrage avancée ou détachée de architecture bastionnée. On l’emploi le plus souvent pour couvrir un passage. Dans l'organisation des places fortes (période 1870 à 1885, c'est la forme qui remplit les meilleures conditions pour les forts détachés de la fortification permanente sur un terrain idéal. Il suffit de donner à chacun des côtés de l'ouvrage une longueur d'autant plus grande que le but qu'il doit battre est plus important. Petit ouvrage avancé sur les dehors, pour surveiller des approches cachées à la place. Elle est souvent placée sur la capitale (axe de symétrie) d’un bastion.

[caption id="attachment_9645" align="aligncenter" width="584"] La lunette « 10 » de Langres (le nombre est tiré de la nomenclature militaire qui a l’habitude de numéroter les différents ouvrages et bâtiments) est un ouvrage fortifié faisant partie des défenses de la citadelle. Construite en 1848 en même temps que la citadelle elle-même, elle se présente sous la forme d’un fortin polygonal entouré de profonds fossés et entièrement autonome. Installée à quelques dizaines de mètres en avant des bastions de la citadelle, elle est une sorte de « sentinelle », un point d’appui avancé destiné à ralentir une attaque venant du plateau. Ouvrages rares et fragiles du fait de leur isolement, les lunettes ont souvent été démolies suite à l’extension périurbaine; Langres a la chance d’en conserver encore une (sur les deux originelles).[/caption]

- Synonyms: Lunettes
Lunette d'Arçon - 

C'est un ouvrage avancé composé de deux faces et de deux flancs, une sorte de bastion qui serait détaché du reste de la place. L'ouvrage peut être ouvert à la gorge pour que l'on puisse battre facilement son intérieur à partir des parapets du chemin couvert situés en arrière. La lunette d'Arçon a pour particularité de disposer d'un réduit de sureté construit à l'intérieur, à proximité de la gorge. Celle-ci n'a pas une forme angulaire, comme on pourrait s'y attendre mais prend l'aspect d'une tour ronde à deux niveaux, l'un servant d'abri l'autre pour le combat. La tour est couronnée de mâchicoulis ce qui lui donne un petit air de donjon médiéval. Les contrescarpes des fossés sont casematées pour permettre les tirs de revers. Des galeries souterraines mettent en communication la tour-réduit d'un côté avec les casemates de la contrescarpe et de l'autre avec le corps de place. Le concepteur de ce type de fortification est l'ingénieur Le Michaud d'Arçon (1733-1800). Des spécimens ont été construits à Metz, Besançon, Mont-Dauphin, Belfort et Perpignan. Ouvrage de transition, datant de l'époque révolutionnaire, la lunette vient compléter les défenses extérieures des places fortes. Par la suite, au cours du XIXe s. on préféra construire des forts détachés sur le pourtour des villes qui marquent l'éclatement des places fortes et la fin de la fortification bastionnée.

Cette définition est extraite du lexique d'un site traitant des fortifications de Perpignan : http://kikiarg.perso.neuf.fr ou directement http://kikiarg.perso.neuf.fr/lexique/dictionnaire.html.

[caption id="attachment_9620" align="aligncenter" width="408"] La lunette d'Arçon de Mont-Dauphin.[/caption]
Print Friendly