Le glossaire

Le glossaire technique de Fortification et Mémoire, dans lequel sont expliqués certains termes contenus dans les articles.

Vous pouvez, en complément de celui-ci, consulter le glossaire illustré « typé » Vauban du site du centre de ressources pour la gestion du patrimoine fortifié : ici.

a | b | c | d | e | f | g | h | i | l | m | n | o | p | r | s | t | É
Reset list
Gabion - 

Le mot provient de l’italien gabbionne signifiant « grosse cage ». Le gabion était originellement un système défensif utilisé pour rapidement protéger une position de tirs d’artillerie ou de balles.

Sous Vauban, les gabions sont des espèces de paniers cylindriques sans fonds, de deux pieds et demi de diamètre (environ 80 centimètres) et autant de hauteur. Pour les construire, on plante d’abord en terre huit ou neuf piquets circulairement ; les piquets doivent avoir trois pieds de long (environ 1 mètre) sur cinq à six pouces de circonférence (environ 12 centimètres). On les entrelace ensuite de menues branches comme pour confectionner un panier. Pour utiliser les gabions, on les place là où il y a besoin, pointes des piquets en l’air pour pouvoir y accrocher des fascines; puis on les remplit de 22 fascines, pour servir de masque dans les travaux de sape ou de terre, pour servir de protection (farcir les gabions).

Il est remplacé au XXe siècle par le système du sac de sable, plus simple à créer et à utiliser.

[caption id="attachment_9551" align="aligncenter" width="405"] L'instruction sur les gabions au 117e régiment d'infanterie du Mans en 1915.[/caption]

- Synonyms: Gabions
Gargousse - 

C'est la charge de poudre d'une bouche à feu contenue dans une enveloppe de tissu ou de papier.


- Synonyms: Gargousses
Glacis - 

Raccorde la crête du chemin couvert au terrain extérieur. Il se présente en pente assez douce pour que son plan passe en dessous de la crête du parapet afin que les défenseurs puissent l'apercevoir complétement et le battre de leurs feux. Vu de la campagne, il masque les chemins couverts et l'escarpe.

Par extension, le terme est employé pour désigner un espace-tampon ménagé par une puissance autour de ses frontières par le contrôle de régions, voire de pays, limitrophes, afin d'optimiser la défense de son territoire. Il peut être dans ce cas nommé «zone démilitarisée».

Gorge - 

Partie d'un ouvrage placée du côté du terrain sur lequel l'ennemi à le moins de chance de venir s'établir. Dans l'architecture bastionnée, les ouvrages dont la gorge n'est munie d'aucun parapet sont dits : ouverts à la gorge. Ceux dont la gorge est défendue sont dits : fermés à la gorge. La gorge d'un fort du système polygonal se trouve du côté opposé à l'ennemi, on parle alors de front de gorge. C'est là que l'on trouve ses éléments les plus sensibles: entrées, puits, télégraphe, réserves... .

Print Friendly, PDF & Email