Les fortifications du Chemin des Dames : le fort de Condé (4/6)

L’entrée du fort de Condé, prise depuis le haut du ravelin. Photographie Fortification et Mémoire.

Dans cet article, les documents mentionnés : «Collection Vaubourg Cédric» ou «Collection Vaubourg Julie» ou «Collection Vaubourg Cédric et Julie» ou «www.fortiffsere.fr» sont publiés avec l’extrême amabilité de monsieur et madame Cédric et Julie VAUBOURG. Ces documents sont extraits de leur site : www.fortiffsere.fr, le site web sur la fortification Séré de Rivières.

Nous remercions également monsieur Jean-Pierre Zédet pour l’autorisation accordée de mettre en ligne sa représentation 3D du canon-revolver Hotchkiss de flanquement. Pour tout connaître de ce canon : ici.

Le livre de Jean-Pierre Zédet (seconde édition).

Dans cette quatrième partie, Fortification et Mémoire vous entraîne au fort de Condé-sur-Aisne. Magnifiquement restauré et entretenu, il est un formidable témoin de la fortification de Séré de Rivières.

Avant d’aller plus avant, vous pouvez regarder cette petite vidéo, en guise d’introduction.

Lire la suite

Les fortifications du Chemin des Dames : la Caverne du Dragon (2/6)

Carte postale indiquant l’entrée de la Caverne du Dragon dans les années 1920. La pancarte indique : « Ici entrée de la caverne du Dragon, intéressant à visiter » . Collection Alphonse Hanras, le premier guide non officiel de la Caverne, qui fit éditer une série de cartes postales.

Dans cette deuxième partie d’article, nous allons descendre sous terre. Fortification et Mémoire vous entraîne dans la Caverne du Dragon, une véritable forteresse souterraine. Celle-ci est devenue, aujourd’hui, l’un des hauts lieux de Mémoire de la Grande Guerre sur le Chemin des Dames et sur l’ancienne ligne de front.

Sur le Chemin des Dames, la géologie et la géographie favorisent l’exploitation de la pierre. Le calcaire érodé affleure sur les coteaux. Les liaisons terrestres et fluviales aisées facilitent le transport de la pierre. Dès le Moyen Âge, l’extension des villes (Soissons, Laon) et la construction des abbayes, châteaux et cathédrales nécessitent l’ouverture de multiples carrières : les creutes. Pendant le conflit, ces nombreuses carrières deviennent un enjeu stratégique majeur car elles sont enterrées, à contre-pentes, solides, vastes, aménageables et surtout, totalement à l’épreuve des tirs ennemis.

Magnifique photographie de l’entrée d’une creute. Collection ECPAD.

Si plusieurs centaines de carrières sont devenues des abris pendant la Grande Guerre, seule la Caverne du Dragon est fréquemment mentionnée dans les communiqués des états-majors jusqu’à devenir emblématique.

Lire la suite

Le fort de Bicêtre et son histoire

Fortification et Mémoire vous propose sur la forme d’un flipbook de 368 pages, une contribution à l’histoire du fort de Bicêtre de 1842 à 2013. Contribution, parce que ce livre ne prétend pas à l’exhaustivité et d’autres éléments pourront venir le compléter. Des documents complémentaires sont progressivement ajoutés au bas de l’article.

Lire la suite