Quand la Tour ne tint qu’à un fil…(1/2)

Peu cité aujourd’hui, le général Gustave-Auguste Ferrié (1868-1932) est le « père des transmissions militaires ». Sa mémoire a été rappelée le 15 février 2012 lors d’une cérémonie devant le monument du général Ferrié sur le Champ-de-Mars et de nouveau le 14 juillet quand les transmetteurs furent à l’honneur à l’occasion du 70ème anniversaire de la création de leur Arme.

A l’occasion du double anniversaire des 70 ans de l’arme des Transmissions et des 80 ans de la mort de Gustave Ferrié, Fortification et Mémoire va s’intéresser aux liens unissant le général Ferrié et la tour Eiffel ou, ainsi qu’il est souvent écrit comment Ferrié sauva la tour Eiffel. Dans une première partie, nous assisterons à la naissance de la télégraphie sans fil militaire et de quelle manière la tour Eiffel participe au développement de cette nouvelle technologie. Dans une seconde partie, nous entrerons dans une télégraphie et une radiographie sans fil en plein essor avec le développement de la triode, nous assisterons aux premières émissions de radiodiffusion civile, puis à la fin de la station radiotélégraphique de la tour Eiffel et au décès de Gustave Ferrié.

Lire la suite

Il y a cinquante ans, un graffiti ou l’instruction des transmetteurs en 1955-1965

Dans le cadre du 70ème anniversaire de la création de l’Arme des Transmissions, Fortification et Mémoire a choisi de s’intéresser à ce graffiti découvert sur le parement en briques de la porte latérale d’un magasin à poudre du fort de Bicêtre (94).

Il nous indique qu’un certain Zeltner.S, appelé du contingent, incorporé en janvier 1962 a gravé le 30 juin 1962 son appartenance (du moment ?) au Centre d’Instruction des Transmissions n°88.

Cette recherche va nous conduire sur les traces de l’instruction des transmetteurs du contingent au début des années 1960. lire la suite de l’article