La batterie du Cabellou : de Vauban à Todt (3/3)

La batterie du Cabellou et la casemate R611.Dans cette dernière partie, nous faisons un saut dans le temps pour retrouver la batterie, intégrée dans le Mur de l’Atlantique. Et, enfin d’article nous ferons une petite étude sur les Tobrouk.

Remerciements à messieurs Patrick Fleuridas pour les renseignements apportés et les plans des différentes casemates et Sylvain Mathieu, le président de l’association « Bunker Archéo Région Dieppe » pour avoir autorisé la reproduction des dessins en trois dimensions de la casemate de type R630 et de l’abri Vf2a.

 

La batterie intégrée dans le Mur de L’Atlantique

Port de moindre importance, Concarneau est défendu par un solide point d’appui. Celui-ci prend le nom de code « QU72 » [QU pour Quimper]. Le secteur de la batterie du Cabellou est intégré dans le groupe côtier de défense « Küsten Verteidigung Gruppe Quimper » (K.V.Gr Quimper) faisant parti du sous-groupe côtier de défense « Küsten Verteidigung Unter Gruppe Fouesnant » (K.V.U.Gr Fouesnant).

3945Ce secteur est sous la responsabilité du Grenadier-Regiment 894 dépendant du 265. Infanterie-Division dont le poste de commandement est situé à Quimperlé.

Les positions de la pointe du Cabellou intégrées au Mur de l’Atlantique. Archives du service historique de la Marine.

La position se compose des éléments ci-dessous.

– Une casemate de type R631 pour un canon antichar Skoda de 4,7 centimètres Pak 36(t) de forteresse (Schartenstand für 4,7cm Festungspak (t)). Ce canon est jumelé à une mitrailleuse Maschinengewehr 37(t) (sMG 37(t) Gek) de calibre 7,92 millimètres. Le tir se fait au travers d’une rotule, placée dans une trémie blindée. Celle-ci prend en enfilade la plage du Large.

Plan théorique d'un R631. Collection Patrick Fleuridas.Quelques caractéristiques générales : fouilles : 730m³, béton : 815m³, fer rond : 40 tonnes, équipage : 6 hommes, longueur : 14,30 mètres, largeur : 11,40 mètres, hauteur : 5,10 mètres, cloisons : 0,80 mètre, murs et toit : 2 mètres.

Plan théorique de deux versions de la casemate R631. Plan extrait du site : http://www.militarytrainz.com

     
     

La vidéo de la découverte d’un canon de 4,7 centimètres dans une casemate R631 de la plage du Portel (62) : ici et le reportage photographique : ici.

– Trois casemates pour mitrailleuse sous blindage de type R630 pour MG 34.Plan théorique d'un R630. Collection Patrick Fleuridas.Quelques caractéristiques générales : fouille : 400m³, béton : 610m³, fer rond : 30 tonnes, équipage : 6 hommes, longueur : 13 mètres, largeur : 10,80 mètres, hauteur : 5,1 mètres, cloisons :  0,80 mètre, murs et toit : 2 mètres.

Plan théorique de la casemate R630. Plan extrait du site : http://www.militarytrainz.com

Plan en 3D d'une casemate R630. (C) Plan établi par l'Association "Bunker Archéo Région Dieppe".Plan en 3D d'une casemate R630. (C) Plan établi par l'Association "Bunker Archéo Région Dieppe".Plan en 3D d'une casemate R630. (C) Plan établi par l'Association "Bunker Archéo Région Dieppe".Plan en 3D d'une casemate R630. (C) Plan établi par l'Association "Bunker Archéo Région Dieppe".      

– Deux casemates MG de type R105d couplées entres elles.Plan théorique d'un R105d. Collection Patrick Fleuridas.– Une casemate de type R634 avec une cloche blindée de type 20P7. Cette cloche dispose de six embrasures pour mitrailleuses montées sur affut Kugelkopflafette (sur rotule). Elle est équipée d’un périscope central et de trois épiscopes. Le blindage a une épaisseur de 30 centimètres, et son poids est de 51 tonnes. Quasi enterrée, elle comporte un sas d’entrée, une caponnière pour mitrailleuses, une salle de ventilation, une salle pour les soldats et une salle circulaire pour donnant accès à la cloche. Cette cloche est équipée de deux mitrailleuses Maschinengewehr 34 dans sa version à canon lourd montée sur les blindés (?) (MG34T). Cette casemate se situe sur un terrain privé.

Plan théorique d'un R634. Collection bunkerarcheodieppe

Cloche blindée 20P7 de la cité d'Aleth à Saint-Servan sur Mer (Saint-Malo). Cette position est codée StP Ra 230 et surnommée Die Zitadelle (citadelle).Cloche blindée 20P7 de la cité d'Aleth à Saint-Servan sur Mer (Saint-Malo). Cette position est codée StP Ra 230 et surnommée Die Zitadelle (citadelle).Cloche blindée 20P7 de la cité d'Aleth à Saint-Servan sur Mer (Saint-Malo). Cette cloche est marquée des impacts d'artillerie américains lors des combats d'août 1944 pour la libération de Saint-Malo.Schéma d'une cloche blindée de type 20P7.  
La cloche blindée de la casemate R634. A remarquer la curieurse collerette de béton coulée sur le dessus afin de recevoir du gazon en guise de camouflage. Photographie tirée du livre "Le Mur de l'Atlantique en Bretagne" de Patrick Andersen Bo.Intérieur de la tourelle. A remarquer la fermeture des hublots, les inscriptions des distances et les repères pour le tir. Photographie tirée du livre "Le Mur de l'Atlantique en Bretagne" de Patrick Andersen Bo.Support de la mitrailleuse MG 34 avec sa rotule blindée. Photographie tirée du livre "Le Mur de l'Atlantique en Bretagne" de Patrick Andersen Bo.La Maschinengewehr 34 ou MG34.    

Intérieur d’une cloche blindée.

 – Une casemate de type R611 pour un canon de campagne de 7.5 cm F.K.16n.A, elle est située juste derrière la batterie.

Plan théorique d'un R611. Collection Patrick Fleuridas.Ce bunker peut être armé d’un canon de campagne de 75 mm, 107 mm, 120 mm, 122 mm, 150 mm, 152 mm, ou bien encore du 155 mm. Il est constitué de deux accès, un menant directement à la chambre de tir et l’autre à la pièce de vie pour environ six hommes, de deux soutes à munitions,d’une soute annexe, d’un sas anti gaz, d’un poste de guet sous caponnière, et d’un tobrouk pour la défense rapprochée de type Vf 58c.
L’accès aux soutes à munitions, au sas anti gaz, à la caponnière de défense, et à la pièce de vie se fait via des portes blindées à doubles vantaux de type 882P7 et/ou de type 434P01.

Porte blindée étanche au gaz de type 882P7. Collection http://wehrmacht64.canalblog.com.Porte blindée étanche au gaz de type 434P0. Collection http://wehrmacht64.canalblog.com.  

Au dessus du canon, au niveau du plafond, un système de ventilation permet d’évacuer les fumées provoquées lors du tir. Elles sont rejetées vers l’extérieur.
L’embrasure de tir de la pièce d’artillerie peut être fermée par une plaque de blindage à glissières verticales et manœuvrée par deux manivelles et un système de poulies et de contrepoids.
Pour l’accès à la soute annexe, il fallait emprunter une échelle située dans une des soutes à munitions.Dans cette soute située directement sous la chambre de tir, étaient entreposées les douilles d’obus usagées. La communication entre celle-ci et la chambre de tir se faisant par une trappe.
Au niveau de la caponnière de défense externe, une embrasure à guichet blindée (Stahlschartenplatte) de type 422P01 ou 483P2 pour mitrailleuse avec une fente d’observation est installée.

Créneau blindée modèle 422P01. Collection le-pingouin-62.chez-alice.frCréneau blindée modèle 483P2.  

Quelques caractéristiques générales : fouilles : 700 m³, béton : 1330 m³, fer rond : 84,2 tonnes, équipage : 6 hommes, longueur : 25,4 mètres, largeur : 16,5 mètres, hauteur : 8,2 mètres, cloisons : 0,8 mètres, épaisseur murs et toit : 2 mètres.

Carte postale des années 1960 montrant la batterie du Cabellou et la casemate R611 dont l'embrasure ne semble pas avoir encore été obturée. Carte postale montrant une vue aérienne de la batterie du Cabellou et la casemate R611 dont l'embrasure ne semble pas avoir encore été obturée. Embrasure de la casemate R611.Embrasure de la casemate R611.      

La pointe du Cabellou en 1967. On remarque le toit de la battterie R611.– Une casemate de type R669.Plan théorique d'un R669. Collection Patrick Fleuridas.Abri de combat, sans locaux annexes, pour pièces de campagne des calibres 75, 105, 120, 122, 150, 152, et 155 mm. Casemate très commune constituant les batteries divisionnaires de la Heer (armée de terre). Par groupe de quatre, situées dans l’arrière pays et à proximité des plages, elles en assurent la défense.
Dans ce type d’ouvrage, on ne distingue pas de caponnières de défense, ni plaques blindées, ni sas anti-gaz. La casemate n’est constituée que d’une pièce principale, la chambre de tir et de deux soutes à munitions.
Au dessus du canon, au niveau du plafond, un système de ventilation permet d’évacuer les fumées provoquées lors du tir. Elles sont rejetées vers l’extérieur.
On peut aussi distinguer, dans certains cas, de grandes portes sur gonds au niveau de l’accès principal et sur l’embrasure. Le plus souvent, il s’agit de portes en bois.

R669Quelques caractéristiques générales : fouilles : 100 m3, béton : 495 m3, ferraillage : 37 tonnes, équipage : 4 hommes, longueur : 13 mètres, largeur : 11 mètres, hauteur : 5,3 mètres, murs et toit : 2 mètres.

Une photo célèbre d’une casemate de type R669 qui abritait un canon 88 mm au Wn.29 (A l’est du port de Courseulles-sur-mer), est utilisé par les Canadiens comme un poste anti-aérien. Un canon de DCA y est installé sur le toit. Collection National Archives Canada.

-Trois casemates de type R621.
La casemate de type R621 est un abri pour un groupe de dix hommes.Plan théorique d'un R621. Collection Patrick Fleuridas.– Onze Tobrouk de type Vf58c (pour MG 42 sur axe circulaire ?).

Abri circulaire de type Vf 58c. Collection Patrick Fleuridas.Tobrouk est une ville portuaire de l’est de la côte libyenne, près de la frontière avec l’Égypte. La ville est connue comme un champ de bataille de la Seconde Guerre mondiale. Conquise par les Alliés en 1941, elle est prise et reprise deux fois par les Alliés, en 1941 et 1942. Durant cette bataille, les forces de l’Axe encerclées doivent enterrer leurs blindés dans le sable, ne laissant dépasser que la tourelle. Le nom de Tobrouk est donné par la suite à un type de petites fortifications allemandes enterrées mais à ciel ouvert abritant principalement des mitrailleuses et que l’on retrouve en grand nombre sur le Mur de l’Atlantique.

Un Tobrouk Vf58.

Le Tobrouk, aussi appelé Ringstand, est codé dans la dénomination allemande Vf (Verstarktfeldmässig). Pour chaque usage, un numéro de construction (Bauform) est attribué à un type de réalisation doté d’un armement spécifique.

Ceux rencontrés au Cabellou sont du modèle Bauform Vf58 (voir plans). Ce type est le plus couramment rencontré sur le littoral ou comme protection des points sensibles à l’intérieur des terres. Ces modèles standards sont affectés soit à l’observation (jumelles, binoculaire) du terrain, soit pour supporter un matériel de signalisation optique, soit comme poste de combat pour armes portatives (fusil, mitrailleuse, lance-flammes), soit pour le mortier de 5 cm Granatwerfer 36.

 Une MG 42 (7,92 mm) dans un Tobrouk Vf58 près de l'hôtel du Palais à Biarritz. Collection bundeswehr archiv.Un Ringstand Vf58c utilisé comme poste de surveillance (Soulac-sur-mer). En arrière, un mur antichar barrant la plage et au fond une casemate H506 pour canon de 4,7 cm Skoda.Tobrouk pour mortier de 5 cm Gr.W36 sur la postion de la baterrie de longues-sur-Mer. Collection Fortification et Mémoire.Vf 58 de la région de Fécamp.      

Il existe deux dérivés du modèle de base : le Bauform Vf58c et le Bauform Vf58d.

Plan du Ringstand standard modèle Vf58c.Plan du Ringstand standard modèle Vf58d.  

Quelques caractéristiques générales : fouilles : 58 m3, béton : 12 m3, ferraillage : 750 kilogrammes, équipage : 1 ou 2 hommes, longueur : 3,70 mètres, largeur : 2,36 mètres, hauteur : 2,75 mètres.

Soldat allemand dans un « ringstand » avec une MG15 "terrestre".

Soldat allemand dans un « ringstand » avec une MG15 « terrestre ».

Le plus de Fortification et Mémoire, tout sur le Tobrouk de type Vf58 :

le tobrouk et son évolution – 1ère partie ;

le tobrouk et son évolution – 2e partie ;

le tobrouk et son évolution – 3e partie ;

le Tobrouk et son évolution – 4e partie.

Les Vf 58 de ma commune :

Un tobrouk en surveillance d'un point sensible. L'entrée, comme l'intérieur, de cet ouvrage sont complément remblayés. Collection Fortification et Mémoire.Ouverture du tobrouk précédent. L'entrée, comme l'intérieur, de cet ouvrage sont complément remblayés. Collection Fortification et Mémoire.Un tobrouk pour la surveillance des voies de chmemin de fer. Complétement remblayé, sa visite intérieure est impossible. Collection Fortification et Mémoire.Vue de face du Tobrouk. Collection Fortification et Mémoire.      
Vue de côté du Tobrouk, l'entrée est protégé par une avancée en parpaings. Collection Fortification et Mémoire.Vue de côté du Tobrouk. Collection Fortification et Mémoire.L'accès muré du Tobrouk. Collection Fortification et Mémoire.L'ouverture du Tobrouk. Collection Fortification et Mémoire.      

– Un Wasser Bunker, abri réservoir d’eau.

– Trois abris simples pour personnel de type Vf. Un abri de type Vf 2a. Collection Patrick Fleuridas.

Plan en 3D d'un abri Vf2a. (C) Plan établi par l'Association "Bunker Archéo Région Dieppe".Plan en 3D d'un abri Vf2a. (C) Plan établi par l'Association "Bunker Archéo Région Dieppe".Plan en 3D d'un abri Vf2a. (C) Plan établi par l'Association "Bunker Archéo Région Dieppe".Plan en 3D d'un abri Vf2a. (C) Plan établi par l'Association "Bunker Archéo Région Dieppe".      

Lors des combats d’août 1944, la position est assiégée par des éléments des Forces Françaises de l’Intérieur (F.F.I.) jusqu’au 25 août 1944, date à laquelle la garnison parvient à décrocher de nuit et à gagner la poche de Lorient par voie de mer.

Aujourd’hui, la position est complètement noyée au milieu des habitations. Seules sont visibles les casemates situées en front de mer.

Mise en comparaison d’une vue aérienne et d’un plan noté avec les positions allemandes de la pointe du Cabellou.

Au travers de ces quatre articles, Fortification et Mémoire espère vous avoir donné l’envie de découvrir ou de redécouvrir cette pointe. Bien conscient qu’il manque encore beaucoup d’illustrations, Fortification et Mémoire compte sur ses lecteurs (-trices) en ballade pour enrichir l’iconographie de cet article.

Sources

 Bibliographiques

  • Le Mur de l’Atlantique en Bretagne 1944-1994, Patrick Andersen Bo, 1998 ;
  • Atlantikwall-mythe ou réalité, Alain Chazette, Editions Histoire et Fortifications, 2008 ;
  • Tobrouks Typologie, Alain Chazette, Editions Histoire et Fortifications, 2004 ;
  • Du guet de mer aux milices garde-côtes : la défense du littoral en Normandie à l’époque de la guerre de Sept Ans (1756-1763). Chardon Thierry. Annales de Normandie, 56e année n°3, 2006 ;
  • Ordonnance du roi portant règlement sur le service aux batteries, corps-de-garde d’observation et signaux établis sur les côtes du 23 avril 1780.

Internet

  • wikipedia.fr ;
  • lemurdelatlantique.lebonforum.com ;
  • bunkarcheodieppe.com ;
  • wehrmacht64.canalblog.com ;
  • lecabellou.fr ;
  • gallica.fr ;
  • armae.com.

Noémie_2

 

 

Print Friendly, PDF & Email