Quand la Tour ne tint qu’à un fil…(1/2)

Peu cité aujourd’hui, le général Gustave-Auguste Ferrié (1868-1932) est le « père des transmissions militaires ». Sa mémoire a été rappelée le 15 février 2012 lors d’une cérémonie devant le monument du général Ferrié sur le Champ-de-Mars et de nouveau le 14 juillet quand les transmetteurs furent à l’honneur à l’occasion du 70ème anniversaire de la création de leur Arme.

A l’occasion du double anniversaire des 70 ans de l’arme des Transmissions et des 80 ans de la mort de Gustave Ferrié, Fortification et Mémoire va s’intéresser aux liens unissant le général Ferrié et la tour Eiffel ou, ainsi qu’il est souvent écrit comment Ferrié sauva la tour Eiffel. Dans une première partie, nous assisterons à la naissance de la télégraphie sans fil militaire et de quelle manière la tour Eiffel participe au développement de cette nouvelle technologie. Dans une seconde partie, nous entrerons dans une télégraphie et une radiographie sans fil en plein essor avec le développement de la triode, nous assisterons aux premières émissions de radiodiffusion civile, puis à la fin de la station radiotélégraphique de la tour Eiffel et au décès de Gustave Ferrié.

Lire la suite

Il était une fois Poncelet ou l’âge d’or des ponts-levis (1/2)

Il existe trois sortes de ponts-levis : les ponts-levis à flèches, à bascule et à mécanisme. À partir de 1750, les ponts-levis à mécanisme supplantent les deux autres. Parmi les nombreux modèles à mécanisme existants, le système de pont-levis mis au point par le général Poncelet s’impose dans la majorité des forts du XIXe siècle.

Fortification et Mémoire vous propose, dans une première partie, de nous intéresser à la vie de Jean-Victor Poncelet et d’examiner le cahier des charges d’un pont-levis. Dans une deuxième partie, nous verrons le fonctionnement d’un pont-levis du système dit « à la Poncelet », avant de regarder les systèmes concurrents.

Lire la suite de l’article